top of page

Charline et Ophélie, co-fondatrices de GOÜ

Charline Poncet Martel et Ophélie Desborde Martel ont ouvert le 19 juin leur concept Goü - Cantine de saison, dans la zone industrielle de Mi-Plaine dans l'Est lyonnais. Leur établissement propose des plats cuisinés du jour, sandwichs gourmands et pâtisseries, le tout fait maison, à partir de produits frais, de saison et en maximisant le circuit court.


Charline et Ophélie ont participé à notre programme Accélération, à Lyon. Alumni Service Compris Lyon saison 1, on revient sur leur parcours du projet à l'ouverture. ⤵️



Charline, pouvez-vous vous présenter et nous parler de votre reconversion vers le milieu de la restauration ?


Ophélie et Charline, co-fondatrices de Goü
Ophélie et Charline, co-fondatrices de GOÜ

Charline : J'ai 31 ans. J'ai fait une reconversion professionnelle après avoir été Directrice Marketing pendant plusieurs années. J'ai étudié dans une école de commerce et me suis spécialisée en communication et marketing.


Mes premiers emplois étaient dans le secteur de la mode et de la presse, donc la gastronomie est un tout nouveau domaine pour moi. J'ai toujours été attirée par ce secteur, c'était vraiment un milieu qui me plaisait beaucoup. Pour pouvoir me lancer et partager le même langage, qui est très spécifique dans la cuisine, avec Ophélie, j'ai dû passer mon CAP en deux ans.




Ce n'est pas ma première expérience entrepreneuriale, car j'avais déjà monté ma société d'illustration.


Cependant, la restauration, c'est tout nouveau pour moi alors qu’Ophélie a toujours travaillé dans ce domaine. Elle est diplômée de l'Institut Paul Bocuse et a travaillé dans différents types d'établissements, y compris des restaurants étoilés comme La Mère Brazier à Lyon et un palace à Barcelone. Après son retour de Barcelone, elle voulait tester d'autres choses, différents types de cuisine. Sa vie familiale ayant évolué, elle a travaillé dans des brasseries et a été chef de cuisine dans un traiteur. GOÜ est sa première expérience entrepreneuriale en tant que restauratrice.


Lorsqu'il était question de s'associer sur ce projet, il nous est apparu évident de le faire ensemble, car nous sommes très complémentaires.” - Charline, co-fondatrice de Goü

Pourriez-vous nous parler de votre projet GOÜ et ce qui vous a motivé à vous lancer ?


Goü, Service Compris - alumnis lyon saison 1
Restaurant Goü - Genas, périphérie de Lyon

Charline : L'idée de GOÜ est née de mon observation en travaillant pendant quatre ans dans une zone industrielle située à quinze minutes de notre emplacement actuel. En tant que consommatrice, j'ai pu constater qu'il y avait un manque d'offre de qualité en matière de plats à emporter dans cette zone. Bien qu'il y ait de nombreux restaurants traditionnels et de restauration rapide proposant des snacks, des tacos, des boulangeries classiques, des pizzerias, etc.


Cela a été un déclic pour nous. Nous avons compris qu'il y avait une véritable demande pour des plats cuisinés de qualité, frais et pratiques à emporter, notamment pour les personnes qui travaillent en zone industrielle et qui n'ont pas toujours le temps de préparer leurs repas.


C'est ainsi que nous avons décidé de créer GOÜ, un concept de cuisine avec des produits frais, de saison, à emporter. Nous souhaitons offrir à nos clients des plats savoureux, réalisés avec des produits frais et de qualité, le tout dans un format pratique à emporter. Notre objectif est de combler ce manque d'offre dans la zone industrielle et de proposer une alternative culinaire accessible et adaptée aux besoins des professionnels pressés.




"Cela a été un déclic pour nous. Nous avons réalisé qu'il y avait une véritable demande pour des plats cuisinés de qualité, frais et pratiques à emporter" - Charline, co-fondatrice de GOÜ

Pourquoi avoir fait appel à Service Compris ?


Charline : Pour moi, c'était une reconversion professionnelle. Pour Ophélie, c'était son premier projet de création de restaurant. Nous étions toutes les deux très motivées, mais nous ressentions le besoin d'un soutien externe et de l'expertise de professionnels du métier. C'est principalement ce que nous recherchions au départ. Nous étions déjà clientes du food court Food Traboule et du restaurant Les Apothicaires, et nous connaissions de nom les chefs Ludovic Mey et Jean-François Têtedoie.


En revanche, nous ne connaissions pas Service Compris, mais nous les avons découverts lors d'une table ronde qui s'est tenue au Food Traboule, et cela nous a tout de suite convaincues. Nous avons pensé que cela nous apporterait énormément de crédibilité, de confiance et de conseils, et que cela nous ferait gagner beaucoup de temps tout en nous apportant une véritable aide. Et nous ne nous sommes pas trompées, car c'est exactement ce qui s'est produit. Nous avons été très bien accompagnées : leur réseau, leurs conseils et leur expertise nous ont fait gagner un temps précieux, et nous avons bénéficié d'un soutien régulier qui avait vraiment du sens.


Avez-vous dû affronter certaines difficultés particulières ?


Charline : La recherche d'un local a été une étape particulièrement complexe. Nous avons mis un an à trouver l'endroit parfait. Nous avions des critères spécifiques pour notre implantation : le local devait être situé sur un axe passant, au cœur de la zone, avec un parking privé pour faciliter l'arrivée et le départ des clients, ainsi qu'avoir un espace de cuisine spacieux.


Il fallait que la cuisine soit suffisamment grande pour permettre une expansion future et accueillir plus de personnel. Nous avions de nombreux critères à prendre en compte.

Malheureusement, nous nous sommes heurtées à des obstacles tels que des restrictions sur l'installation d'une extraction d'air ou la présence de conduits souterrains qui empêchaient la réception du public. Nous avons essuyé plusieurs refus et portes closes. Finalement, au bout d'un an, nous avons trouvé le local idéal. Cela a été la plus grande difficulté pour nous, mais nous l'avons surmontée avec persévérance et détermination.



GOÜ a ouvert le 19 juin. Comment s’est passée votre ouverture ?


Charline : On avait fait une pré-ouverture le vendredi précédent avec notre entourage, famille et amis, pour un test grandeur nature, et cela s'est très bien passé. Cela nous a beaucoup aidées. Depuis l'ouverture, ça se passe très bien, nous avons un excellent accueil de la part des clients. Nous servons déjà entre 40 et 45 couverts. Nous n'avons pas fait beaucoup de prospection, nous attendions de prendre nos marques pour voir si les gens étaient réceptifs, ce qu'il fallait améliorer de notre côté avant de recevoir davantage de monde.


L'ouverture se déroule très bien, nous sommes vraiment satisfaites. Cependant, lors de la dernière ligne droite, nous avons rencontré plusieurs obstacles, comme c'est souvent le cas en fin de travaux. Nous avons eu des problèmes de gaz, d'électricité, et même du mobilier qui n’était pas encore arrivé. Mais nous avons trouvé des solutions et nous nous sommes bien débrouillées pour maintenir l'ouverture prévue le 19 juin. Je pense que dans le projet de création d'un restaurant qui s'inscrit dans l'entrepreneuriat, il est essentiel de rebondir en permanence, de ne pas se laisser décourager, car il y a toujours des défis à relever.



"Je pense que le conseil principal est d'avoir une confiance absolue dans son projet. Croire à 100 % en son concept, en son projet et être convaincu que cela va fonctionner. Cela vous donnera une motivation incroyable." - Charline, co-fondatrice de GOÜ

GOÜ

🥙 12 Rue Lionel Terray, 69740 Genas

⌚️ Lundi au Vendredi • 11h30-14h


Comentários


La newsletter
des food-entrepreneurs.

Recevez nos actus, nos conseils venus du terrain, les histoires inspirantes de reconvertis de notre communauté devenus food-entrepreneurs et les annonces, en avant-première, des prochaines ouvertures de restaurants et commerces de bouche !

Merci pour ton abonnement !

bottom of page