top of page

Céline Chung, co-fondatrice de Petit Bao dans le 2ᵉ arrondissement de Paris.

Nous vous présentons une interview réalisée en 2019 avec Céline Chung, qui venait alors d'ouvrir Petit Bao dans le 2ᵉ arrondissement de Paris. Alumni de notre première saison accélération, Céline Chung nous a parlé de ses débuts dans l'univers de la food, de ses inspirations, et de son parcours en tant qu'entrepreneuse à succès et restauratrice talentueuse. Aujourd'hui, Petit Bao appartient au groupe Bao Family, avec quatre restaurants à Paris et un à Marseille, révolutionnant ainsi la scène culinaire chinoise en France.


Dans cette interview, elle nous parlait de ses ambitions et de l'origine de ce projet de reconversion.


Retour sur une success story ⬇️

Céline Chung et Billy Pham, ALUMNI de la saison 1 de notre programme Accélération du programme Service Compris. Petit Bao, restaurant chinois dans le 2e arrondissement de Paris
Céline Chung et Billy Pham, les fondateurs de Bao Family. © Carole Cheung

Peux-tu nous expliquer ton parcours professionnel ?


Céline : J’ai fait une école de commerce et je me suis lancée dans le conseil à la sortie d’école pour bosser sur la transformation digitale de boîtes du CAC 40. J’ai beaucoup appris et c’était challengeant, mais j’ai toujours eu envie d’entreprendre dans un domaine qui avait du sens pour moi. Et la cuisine et les lieux de vie, c'est ce qui m’éclate ! Donc, je me suis lancée dans l’inconnue.


As-tu eu toujours envie d’entreprendre ?


Céline : Oui, j’ai toujours voulu entreprendre, je viens d’une famille d’entrepreneurs, mes parents sont arrivés en France à 20 ans, sans aucun sous, et se sont débrouillés pour ouvrir des magasins dans Paris. J’ai toujours grandi dans les cartons, je travaillais avec eux le weekend, c’est ce qui m’a donné le goût du retail et du contact client. Je crois que j’ai toujours rêvé d’ouvrir mon propre commerce.


Qu’est-ce qui t’a motivé à franchir le cap et à te reconvertir ?


Céline : J’ai décidé de franchir le cap quand je me suis rendu compte que je n’avais plus aucune motivation pour me lever en semaine, et que le dimanche soir, c'était la soirée de l’angoisse, car j’appréhendais le retour au bureau. J'ai compris que je n’étais pas heureuse dans mon travail et qu’il fallait que je trouve ma voie, mon chemin, même s’il était loin de ce qu’on t’apprend en école de commerce. J’ai donc passé un an à réfléchir à ce qui me plaisait, ce dans quoi je voulais m’investir complètement, je notais tout sur un carnet. Et le restaurant chinois cool, c’est ce vers quoi m’a poussé mon instinct, car ça répondait à ma quête d’identité, à ma soif d’aventure et mon envie de partager ma culture avec le pays dans lequel j’ai grandi.



Avais-tu déjà eu une expérience dans le food business ? (Si oui, est-ce que tu penses que ça t’a aidé? Si non, était-ce un frein ?)


Céline : En quittant le conseil, j’ai commencé à bosser 2 mois toute seule sur le projet sans aucune expérience dans le milieu de la food. Et je me suis dit qu’il fallait quand même que je comprenne comment un restau fonctionnait, comment un service fonctionnait. Donc j’ai postulé en tant que serveuse chez Paris New York (PNY). Très belle histoire, car lors du 2ᵉ service, j’ai rencontré le fondateur Rudy, qui m’a proposé de l’accompagner en tant que bras droit pour gérer ses 5 restos. J’ai tellement appris en 1 an avec eux. Ça a été un énorme plus pour créer Petit Bao. Je suis allée beaucoup plus vite, je pouvais solliciter leur réseau, je n’aurais pas fait les choses de la même façon sans expérience.


Pour toi, quelles ont été les plus grandes difficultés auxquelles tu as fait face dans ta reconversion professionnelle ? Et quelles ont été les bonnes surprises ?


Céline : La plus grande difficulté pour moi, ça a été de faire comprendre mon choix à mes parents. Ils ne comprenaient pas pourquoi je quittais une situation stable, confortable, avec un super salaire pour me mettre en déséquilibre, dans un métier hyper dur dans lequel je ne connaissais absolument rien.


Les bonnes surprises, c’est mon état tous les jours. Je n’ai jamais été aussi heureuse alors que je n’ai jamais autant travaillé. Mais je n’ai même plus l’impression de travailler.


Quelle citation te motive, te donne envie d’aller au bout de tes objectifs ?


Céline : La citation qui me motive le plus, c’est celle de Yannick Agnel : Rien n’est impossible.



📍Retrouvez ici les adresses des restaurants du groupe :


Petit Bao : 116 rue Saint-Denis, 75002 Paris.


Gros Bao Paris : 72 Quai de Jemmapes, 75010 Paris.


Bleu Bao : 8 rue Saint-Lazare, 75009 Paris


Bao Express : 10 rue Bréguet, 75011 Paris


Gros Bao Marseille : 3 Cours Saint-Louis, 13001 Marseille




Commenti


La newsletter
des food-entrepreneurs.

Recevez nos actus, nos conseils venus du terrain, les histoires inspirantes de reconvertis de notre communauté devenus food-entrepreneurs et les annonces, en avant-première, des prochaines ouvertures de restaurants et commerces de bouche !

Merci pour ton abonnement !

bottom of page