top of page

Restaurant écoresponsable : premier pas vers la labellisation Écotable

Depuis maintenant 4 ans, l’équipe d’Écotable accompagne des acteurs de la restauration commerciale et collective dans leur transition écologique. Elle se mobilise pour labelliser la responsabilité alimentaire.


En France, les labels comptent pour les consommateurs, notamment en matière d’alimentation. Alors que le nombre de certifications régionales, biologiques ou encore artisanales se multiplient, il n’existait jusqu’en 2019, aucun label global et connu du grand public autour de l’écoresponsabilité en restauration. C’est désormais chose faîte.


Avec vous, on revient sur ce que regroupe ce label, les acteurs qu’il touche ainsi que la manière de l’obtenir.


1. Label Écotable : le premier label qui récompense les restaurants écoresponsables


Faire en sorte de devenir écoresponsable n’est pas une tendance. C’est un mouvement qui touche tous les secteurs, celui de la restauration également.

L’écoresponsabilité en restauration est un véritable sujet : saisonnalité, bio ou encore circuit court, il existe de nombreuses façons de raisonner son alimentation.



Toutefois, pour consommer ou faire consommer responsable, il faut dans un premier temps comprendre ce qu’est un restaurant écoresponsable.



Alors que les français mettent en place des efforts (de temps, d’argent etc.) pour leur consommation domestique, il apparaît difficile pour eux de “contrôler” leur alimentation hors du cadre privé. C’est pourquoi Écotable a souhaité développer le premier label de restauration responsable.



Mais en quoi consiste le label Écotable ?

Consolidé selon de multiples critères, provenance des produits, choix raisonné à la carte, tri ou encore choix des contenants, le label propose trois niveaux de certification pour les restaurateurs. Un premier pas vers les clients et consommateurs engagés, permettant à chacun de continuer ses efforts au sein de son habitation mais aussi en dehors.


2. Pourquoi faire labelliser son restaurant ?


La labellisation est donc une décision individuelle et volontaire de la part des restaurateurs. Il n’existe pour le moment aucune contrainte quant à la raisonnabilité des produits servis dans le milieu CHR (exceptés les évidents obligations d’hygiène et de sécurité sanitaire et alimentaire).

Mais alors pourquoi faire labelliser son restaurant ? Il existe évidemment de nombreuses raisons à ce geste, on a décrypté les 7 principales raisons pour vous :

  • Fidéliser ses équipes grâce à une démarche commune La construction d’une démarche responsable ne peut se faire sans une implication totale des équipes. Leur fidélisation passe donc par cette volonté de créer, ensemble, une responsabilité alimentaire.

  • Gagner en attractivité auprès de ses clients Aujourd’hui ce sont 91% des français qui souhaitent voir plus de produits locaux, bio et de plats faits maison. Un pourcentage qui a encore des chances de s’accentuer encore. La démarche responsable empruntée par les restaurateurs favorise donc la venue de ces 91%.



  • Donner plus de sens à son projet de restauration

On ne le répétera jamais assez : monter son restaurant est un projet de vie ! Il est donc important (pour ne pas dire essentiel) d’y apporter du sens et du concret.

  • Proposer une cuisine à haute valeur qualitative

Si les produits frais sont certes plus longs à travailler que du “tout fait”, il est indéniable qu’ils sont qualitativement et gustativement meilleurs, augmentant ainsi la valeur des plats proposés à la carte.

  • Réduire ses émissions de gaz à effet de serre

Bien moins compliqué qu’il n’y paraît, la limitation des gaz à effet de serre est aujourd’hui un objectif national qui s’inscrit évidemment dans la démarche responsable abordée à travers cet article.

  • Limiter sa production de déchets

Il existe de nombreuses manières de réduire sa production de déchets et des alternatives pouvant correspondre à tous types de projets sont maintenant mise à disposition des professionnels.

  • Économiser sur vos factures d’énergie

C’est un des bénéfices qui est le plus rapide à constater lors de la mise en place de sa démarche écoresponsable. Les factures énergies sont depuis quelque temps un véritable fléau pour les restaurateurs, l’occasion pour eux d’allier pratiques vertueuses et économies financières.


3. Le premier pas vers la labellisation : notre programme Écoresponsabilité


Devenir un restaurant écoresponsable ne se fait donc pas en un jour, cette démarche comprend des aspects techniques, opérationnels, relationnels qu’il est important de saisir dans leur globalité avant de se lancer. C’est pourquoi Service Compris s’est associé à Écotable pour construire un programme “premier pas”.



Mais alors en quoi consiste t-il ?


Le programme “Devenir un restaurant responsable” reprend les 7 arguments cités ci-dessus. Proposant une série d'exercices et d’outils pédagogiques et personnalisables, ce programme permet aux restaurateurs de se créer une idée globale, claire et précise de la stratégie à adopter, puis de la mettre en place.


En plus de tout le contenu mis à disposition, les apprenants pourront intégrer les communautés de Service Compris (via Slack) et d’Écotable (via Impact par Écotable), une manière d’intégrer le système avant même sa première demande labellisation.


Le programme a été créé pour faciliter la démarche des restaurateurs et est donc 100% digital afin de pouvoir le suivre de chez soi ou de son lieu de travail. Il peut se débuter tous les premiers du mois et se déroule sur 8 semaines, laissant ainsi la possibilité à chacun d’organiser son temps comme il le souhaite. Pensez comme un “premier pas”, le programme se veut accessible de par son prix de 700 euros et finançable par les comptes CPF ou Pôle Emploi.





Commentaires


La newsletter
des food-entrepreneurs.

Recevez nos actus, nos conseils venus du terrain, les histoires inspirantes de reconvertis de notre communauté devenus food-entrepreneurs et les annonces, en avant-première, des prochaines ouvertures de restaurants et commerces de bouche !

Merci pour ton abonnement !

bottom of page